AccueilPlan du siteContact
Espaceur
Espaceur

Sénatrice du Finistère & Membre du Conseil de l'Europe
 

FacebookTwitter

    • bd maryvonne blondin cache.png
    • tof1.jpg
    • bd maryvonne blondin cache.png
    • tof2.jpg
    • bd maryvonne blondin cache.png
    • qm09 2420664 2 px 501  w ouestfrance .jpg
    • bd maryvonne blondin cache.png
    • 253841387 jean pierre chevenement elu senateur charles millon et dominique paille.jpg
    • bd maryvonne blondin cache.png
    • IMG 7234.jpg
    • bd maryvonne blondin cache.png
    • IMG 7427.jpg
    • bd maryvonne blondin cache.png
    • IMG 7456.jpg
 
Zoom
      • Europe
      • Mon intervention lors du débat conjoint sur la convention d'Istanbul - 3ème session de l'APCE

      • Date de publication
      • 02/07/2019
          • Je tiens à souligner l'excellente qualité des rapports de nos collègues rapporteurs, qui ont réalisé ici un travail remarquable d'analyse des enjeux et des perspectives, liés au combat pour l'égalité de genres. Je remercie aussi Madame la Présidente de l'Assemblée parlementaire pour son investissement sans relâche sur ces violences faites aux femmes.

            Le Conseil de l'Europe s'est illustré depuis sa création il y a 70 ans par son travail acharné de lutte contre les discriminations basées sur le genre. Ces dernières constituent aujourd'hui un véritable obstacle à l'égalité entre les femmes et les hommes. Les droits des femmes - il faut toujours le rappeler - sont des droits fondamentaux. Ils contribuent à la construction de sociétés véritablement justes et démocratique.

            Les discriminations polymorphes dont elles sont victimes, et dont nous parlons à chacune de nos sessions, mes chers collègues, reposent sur la construction d'un régime de société qui a continuellement favorisé le système binaire et la supériorité du genre masculin sur le genre féminin.

            Ces violences ont poussé notre Assemblée à entreprendre un véritable travail de fond pour mettre fin à ces inégalités et construire un arsenal juridique destiné à protéger les droits des femmes et assurer leur émancipation.

            Deux conventions essentielles, importante : la Convention sur la prévention et la lutte contre la traite des êtres humains - il ne faut pas l'oublier - et la Convention d'Istanbul. Deux outils juridiques internationaux très précieux, à condition que les États membres les signent, les ratifient et les mettent en œuvre, évidemment, par l'harmonisation dans leur législation nationale

            Aujourd'hui, la place et le rôle des femmes dans la société est de plus en plus contestée. Certains partis politiques promeuvent une vision prétendument traditionnelle de la place des femmes dans la société, et c'est pourquoi - et mon collègue l’a dit - la France, qui préside le Comité des Ministres, a présenté lors du G7 de Dinars, en avril dernier, sa volonté de fer de l’égalité femme-homme une des grandes priorités de ce G7.

            En 2019, nous assistons à un retour de bâton inquiétant, qui nous oblige à rester vigilant et à être plus ambitieux encore dans nos objectifs et toujours plus intraitables face aux discriminations et aux violences envers les femmes, pour qu'ensemble nous construisions des sociétés respectueuses de tous.

            Merci.

Zoom
En ce moment je travaille sur...
Equipe
      • 0804313.jpg
      • Tiphaine Vancon.jpg
      • agenda seafm.jpg
L'équipe de Maryvonne Blondin à votre écoute...
Espaceur
Filet
Espaceur
Toute l'équipe
Liens