AccueilPlan du siteContact
Espaceur
Espaceur

Sénatrice du Finistère & Membre du Conseil de l'Europe
 

FacebookTwitter

    • bd maryvonne blondin cache.png
    • tof1.jpg
    • bd maryvonne blondin cache.png
    • tof2.jpg
    • bd maryvonne blondin cache.png
    • qm09 2420664 2 px 501  w ouestfrance .jpg
    • bd maryvonne blondin cache.png
    • 253841387 jean pierre chevenement elu senateur charles millon et dominique paille.jpg
    • bd maryvonne blondin cache.png
    • IMG 7234.jpg
    • bd maryvonne blondin cache.png
    • IMG 7427.jpg
    • bd maryvonne blondin cache.png
    • IMG 7456.jpg
 
Zoom
      • Libertés Publiques
      • Le groupe socialiste et républicain du Sénat réaffirme son attachement au combat contre l’excision

      • Date de publication
      • 07/02/2018
          • Le 6 février est la journée internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations sexuelles. Le Groupe Socialiste et Républicain du Sénat soutient les associations qui informent le grand public des risques et des dangers de ces mutilations. Elles ont un rôle essentiel de sensibilisation et d’orientation pour les personnes à risque, ou les femmes touchées, vers les services spécialisés.

            La pratique de l’excision est bien plus courante qu’on ne le croit. On estime à deux cents millions le nombre de femmes excisées dans le monde. En France, ce ne sont pas moins de 53 000 femmes adultes qui seraient ainsi mutilées.

            Ces mutilations sexuelles, qui comprennent toutes les interventions incluant l’ablation partielle ou totale des organes sexuels de la femme, sont perpétuées au nom de la tradition. Elles sont une violation très grave pour ces jeunes filles et ces femmes de leur droit fondamental à disposer de leur corps. C’est un contrôle intolérable sur la sexualité des femmes. De telles mutilations ont des conséquences terribles sur la santé psychologique et physique des femmes qui subissent des risques d’infection, des complications obstétricales, sans compter, à vie, des douleurs intenses.

            Cette pratique est condamnée sur notre territoire ainsi que dans vingt-quatre des vingt-neuf pays où elle est encore pratiquée et où elle peut toucher jusqu’à 90% des femmes.

            Dans le cadre des travaux de la Délégation aux droits des femmes, je suis co-rapporteure avec ma collègue Marta de CIDRAC, d’un rapport dédié aux mutilations génitales féminines. Nous avons visité le lundi 5 février le centre Women Safe de Saint-Germain en Laye qui propose un accueil pluriprofessionnel pour les femmes victimes de ces tortures ! Le Docteur Foldès, qui y travaille, est un spécialiste mondialement connu qui a mis au point une opération de reconstruction pour les femmes ayant subi une excision.

             

Zoom
En ce moment je travaille sur...
Portrait
Portrait de Maryvonne Blondin
Equipe
      • 0804313.jpg
      • Tiphaine Vancon.jpg
      • agenda seafm.jpg
L'équipe de Maryvonne Blondin à votre écoute...
Espaceur
Filet
Espaceur
Toute l'équipe
Liens