AccueilPlan du siteContact
Espaceur
Espaceur

Sénatrice du Finistère & Membre du Conseil de l'Europe
 

FacebookTwitter

    • bd maryvonne blondin cache.png
    • tof1.jpg
    • bd maryvonne blondin cache.png
    • tof2.jpg
    • bd maryvonne blondin cache.png
    • qm09 2420664 2 px 501  w ouestfrance .jpg
    • bd maryvonne blondin cache.png
    • 253841387 jean pierre chevenement elu senateur charles millon et dominique paille.jpg
    • bd maryvonne blondin cache.png
    • IMG 7234.jpg
    • bd maryvonne blondin cache.png
    • IMG 7427.jpg
    • bd maryvonne blondin cache.png
    • IMG 7456.jpg
 
Zoom
      • Europe
      • 3ème session 2017 de l'APCE - Intervention lors du débat conjoint : une réponse humanitaire et politique globale à la crise des migrations et des réfugiés en Europe

      • Date de publication
      • 29/06/2017
          • Mme BLONDIN (France) – Les rapports nous rappellent à juste titre que la crise migratoire que connaît l’Europe requiert, comme l’a souligné M. Jagland, solidarité et cohésion de la part de nos États, ce qui n’est pas vraiment le cas. En 2015, l’Union européenne a proposé un mécanisme visant à relocaliser 160 000 personnes depuis la Grèce et l’Italie. Mais certains pays européens ont refusé toute répartition des migrants, et à ce jour seuls 16 340 personnes ont été relocalisées. Ce nombre est dérisoire quand on sait que la Turquie, à elle seule, accueille 3 millions de réfugiés. Aussi, je regrette que le récent Conseil européen ne soit pas parvenu à fixer une date butoir pour réformer Dublin. La situation se dégrade et requiert une action urgente et coordonnée au niveau européen. Il est nécessaire d’assurer des conditions de vie décentes dans nos centres d’accueil et de mettre fin aux violences qui y prospèrent avec une attention particulière aux personnes les plus vulnérables, dont les mineurs.

            Pour améliorer ces conditions d’accueil, les couloirs humanitaires, initiés par l’Italie, me semble être une solution intéressante. Je n’ai malheureusement pas pu participer, hier, à la rencontre organisée par Mme Santerini, rapporteure générale de l’Alliance parlementaire contre la haine qui prône des partenariats entre l’État, les communautés religieuses, des associations pour accueillir sur le territoire national des réfugiés. Ces programmes sont destinés aux publics les plus vulnérables et sont financés par des associations qui les accompagnent, l’État se chargeant de simplifier les conditions administratives d’installation de ces personnes par le biais, par exemple, de visas humanitaires.

            Après l’Italie en 2015, la France a signé en mars 2017 un accord pour accueillir 500 réfugiés syriens ou irakiens en provenance du Liban.

            Evidemment, l’action humanitaire ne suffit pas. Il est indispensable d’intervenir sur les causes profondes des migrations. Lutter contre les conflits, les crises géopolitiques, soutenir le développement économique et humain des pays d’origine est indispensable pour réduire la pression migratoire aux frontières européennes.

            Nous devons, mes chers collègues, valoriser les apports positifs que peuvent avoir ces migrations.

             

Zoom
En ce moment je travaille sur...
Portrait
Portrait de Maryvonne Blondin
Equipe
      • 0804313.jpg
      • Tiphaine Vancon.jpg
      • agenda seafm.jpg
L'équipe de Maryvonne Blondin à votre écoute...
Espaceur
Filet
Espaceur
Toute l'équipe
Liens