AccueilPlan du siteContact
Espaceur
Espaceur

Sénatrice du Finistère & Membre du Conseil de l'Europe
 

FacebookTwitter

    • bd maryvonne blondin cache.png
    • tof1.jpg
    • bd maryvonne blondin cache.png
    • tof2.jpg
    • bd maryvonne blondin cache.png
    • qm09 2420664 2 px 501  w ouestfrance .jpg
    • bd maryvonne blondin cache.png
    • 253841387 jean pierre chevenement elu senateur charles millon et dominique paille.jpg
    • bd maryvonne blondin cache.png
    • IMG 7234.jpg
    • bd maryvonne blondin cache.png
    • IMG 7427.jpg
    • bd maryvonne blondin cache.png
    • IMG 7456.jpg
 
Communiqués de presse
      • 12 mai 2009

      • Création d'un groupe de travail au Sénat sur les jardins d'éveil

          • Maryvonne BLONDIN et Jean-Luc FICHET, Sénateurs du Finistère, dénoncent la déscolarisation des enfants de 2 ans.
          • Alors que les occupations d’école se multiplient dans le Finistère par le collectif « Maternelles en danger », les sénateurs socialistes s’interrogent sur la cohérence du Gouvernement.

            Nadine MORANO a annoncé l’expérimentation des jardins d’éveil « dès la rentrée » prochaine. Or, en réponse à une question de Jean-Luc FICHET en décembre dernier sur ce sujet, le Ministre de l’Education nationale, Xavier DARCOS, avait promis le statu quo sur cette question et, avant tout, une concertation avec les acteurs concernés. Cette concertation a malheureusement fait pshitt… ! Par ailleurs, les rectorats sous-estiment les effectifs en ne comptabilisant pas les enfants de 2/3 ans. La scolarisation des 2/3 ans serait-elle uniquement une variable d’ajustement ?

            Au Sénat, les élus socialistes ont monté un groupe de travail qui reçoit depuis deux semaines déjà les différents syndicats et associations de parents sur cette question. Tout comme le montre les occupations de classe par les parents, les différents acteurs sont largement contre la création de jardins d’éveil qui remet en cause des postes au sein de l’Education nationale et met fin au principe de gratuité de l’école. Le risque est grand d’écarter les familles les plus modestes et de les contraindre à d’autres modes de garde payants.

            Les sénateurs rappellent que les bons résultats des élèves bretons, encore prouvés récemment, sont en partie dus à une forte scolarisation des enfants de 2/3 ans (en 2007, le Finistère avait 62% d’enfants de cet âge en maternelle). La demande des familles ne correspond pas à la recherche d’un accueil gratuit du jeune enfant, mais bien à une attente d’école. Remettre en cause l’école à 2 ans, c’est remettre en cause l’école maternelle. Les sénateurs socialistes dénoncent ainsi cette expérimentation hasardeuse.

            De nombreux conseils municipaux et conseils d’école ont adopté des motions pour dénoncer les prévisions d’effectifs à la baisse.

            Tout en recevant au Sénat les différents acteurs, les élus socialistes marquent leur opposition au projet du Gouvernement. Chaque commune ne pourra pas investir dans un jardin d’enfant et les annonces de la Secrétaire d’Etat participent à la désertification rurale. C’est aussi un nouveau transfert de charge sur le dos des communes mais aussi des parents qui devront encore une fois mettre la main à la poche. C’est enfin, à plus ou moins long terme, le démantèlement de l’école maternelle.

            Le Ministère ne répond ni aux inquiétudes des parents qui occupent les écoles, ni à celles des communes. En conséquence, Maryvonne BLONDIN et Jean-Luc FICHET demandent l’arrêt de l’expérimentation des jardins d’éveil, des financements réels pour l’amélioration de l’accueil des 2/3 ans dans des classes maternelles dédoublées avec des enseignants spécialement formés et, avant tout, une véritable concertation avec l’ensemble des acteurs concernés.

             
             

          • jardin eveil.png
Zoom
En ce moment je travaille sur...
Equipe
      • 0804313.jpg
      • Tiphaine Vancon.jpg
      • agenda seafm.jpg
L'équipe de Maryvonne Blondin à votre écoute...
Espaceur
Filet
Espaceur
Toute l'équipe
Liens